Ma VMC fait du bruit de claquement: comment faire ?

Si votre VMC fait du bruit de claquement, sachez que c’est l’une des plaintes les plus courantes.

En effet, au fur et à mesure, ce dernier peut vieillir et cela peut le rendre bruyant.

Dans notre guide d’aujourd’hui, sachez quoi faire en cas de claquement de votre VMC.

Lisez tout afin de connaitre les causes les plus courantes qui font tomber votre ventilation mécanique contrôlée.

La réponse rapide
Généralement, une VMC devient bruyante à cause d’une installation défectueuse ou un manque d’entretien ou encore un matériau défectueux.

Il est généralement recommandé de faire appel à un professionnel qui pourra vérifier l’état des turbines, des gaines, des entrées d’air et du boîtier de l’appareil.

Un problème de réglage peut également créer des sifflement et de désagréments audibles.

Vérifiez que vos gaines ne sont pas trop fines ou que le débit d’air n’est pas trop important par rapport à la pièce.

Dans ce cas, installez des gaines plus longues, ou réduisez le débit.

1- Votre VMC claque à cause d’un mauvais assemblage

Une grande partie de votre VMC qui fait du bruit de claquement peut trouver son origine dans un mauvais montage.

En effet, cela peut être le résultat d’une mauvaise installation initiale ou du desserrage des vis et du matériel de montage au fil du temps.

Dans tous les cas, le résultat est le même. Lorsque le VMC est desserré, les clics créés par le moteur et ce dernier ne sont pas absorbés.

Comme conséquence: l’ensemble peut bouger, ce qui crée un bruit excessif.

Pour empirer les choses, ce claquement est transférable dans le plafond et les murs, multipliant ainsi la quantité de bruit.

En parlant de plafond, voici comment reboucher un trou dans un mur sans repeindre !

Voici la procédure à suivre pour résoudre le problème:

Retirez le couvercle du VMC et poussez doucement et regardez si vous obtenez un mouvement visible.

Si l’unité n’est visiblement pas solide, vous devrez déterminer comment votre ventilation mécanique contrôlée est monté.

Souvent, celui-ci est fixé aux solives par des crochets au-dessus de la cloison sèche du plafond.

Pour accéder à ces supports, vous devrez peut-être aller au grenier et les localiser.

2- Votre VMC claque à cause de la mauvaise qualité des composants utilisés

Les lames du VMC constituent sa partie mobile.

En fonctionnement normal, elles émettent un bruit de cliquetis lorsqu’elles tournent.

Ce bruit sera plus ou moins fort en fonction de la qualité des composants utilisés pour sa construction.

Si le VMC est usé ou endommagé, il peut commencer à émettre plus de cliquetis lorsqu’il tourne.

Lorsque ce VMC fait du bruit de claquement maintenant et qu’il n’en faisait pas avant, vous devez vérifier si le ventilateur et le moteur sont endommagés.

Assurez-vous également que les pales du ventilateur sont propres et libres.

Pour quelle raison ?

Car l’accumulation de saletés au fil du temps peut rendre le ventilateur excessivement bruyant.

Il est donc essentiel de nettoyer les pales de votre VMC avec le produit qui leur convient.

3- Le VMC fait des bruits de claquement: Un problème du moteur

Vous le savez surement: c’est le moteur qui fait tout le travail.

Il est chargé de faire tourner les pales de votre VMC qui déplacent l’air.

Si celui-ci est vieux, son moteur peut être plus bruyant et moins efficace.

Les VMC bon marché ont également tendance à utiliser des moteurs bruyants qui tournent rapidement.

Cela crée un excès de clics perceptibles.

Si votre ventilation mécanique contrôlée n’a commencé à craquer que récemment, il est possible que le moteur soit défectueux.

Le moteur finit par s’user. Il peut alors devenir bruyant et faible lorsqu’il atteint la fin de sa durée de vie.

Vérifiez donc l’usure ou les dommages éventuels du moteur après avoir retiré le couvercle de votre VMC.

Si vous voyez des signes évidents de dommages, il est peut-être temps de le remplacer.

Après avoir laissé le VMC fonctionner pendant un certain temps, vérifiez s’il y a une accumulation excessive de chaleur.

Cela pourrait être le signe que votre moteur s’essouffle.

4- Problème au niveau des bouches d’aspiration

Le fait de changer les bouches d’aspiration de votre VMC peut réduire le bruit d’aspiration !

Pour venir à bout de votre VMC trop bruyante, remplacez ces bouches d’aspiration par celles qui sont insonorisées.

Fixez la caisse de votre ventilation mécanique contrôlée au châssis ou placez-la sur des plots anti-vibrations.

Ensuite, modifiez la longueur des gaines des conduits d’air.

Une VMC doit-elle fonctionner en permanence ?

Notez bien qu’une VMC ne doit jamais s’arrêter car lors des cycles d’arrêt et de marche, il y a un risque de moisissure dans les conduits qui pourrait entraîner des pathologies.

La position du groupe d’aspiration ne doit pas constituer une gène sonore pour les occupants.

De plus, le fait de l’avoir placé au-dessus d’une chambre à coucher n’est pas judicieux.

Comment ventiler une pièce ?

Pour une ventilation naturelle et confortable quelque soit la saison, il est nécessaire de disposer de grilles de ventilation.

En général, les menuiseries extérieures (fenêtres, portes-fenêtres, portes coulissantes) en sont équipées en haut.

Si ce n’est pas le cas, il faudra en équiper vos châssis.

Conclusion

La majorité de VMC qui font du bruit de claquement proviennent d’éléments bien précis comme le manque d’entretien qui est la première raison.

Avec le temps, la poussière et les saletés s’accumulent et obstruent le circuit de la VMC.

Au fur et à mesure que le VMC vieillit, le moteur lui-même peut perdre sa lubrification, les pales peuvent mal s’aligner.

Ou encore la grille peut être obstruée par la poussière et le conduit peut obstruer le flux d’air.

Vous avez maintenant toutes les cartes pour résoudre ce problème.

Toutefois, n’oubliez pas que la réparation ou l’installation d’un VMC peut devenir un peu complexe, et ce n’est pas toujours un travail de bricolage.

FAQ

Quelle est la VMC la plus silencieuse ?

La réponse est la VMC hygroréglable.

Les bouches d’air de cette ventilation mécanique contrôlée sont intelligentes et s’adaptent au taux d’humidité des pièces.

Elle aspire donc plus d’air lorsque l’humidité est plus importante, et réduit son activité lorsque l’air devient plus sec.

Comment calculer le débit d’air d’une VMC ?

Afin de connaître le débit minimum de votre système VMC, prenez le volume total de votre pièce et divisez-le par 24.

En effet, il faut que l’air de votre logement soit renouvelé en moins de 24 heures pour avoir un système efficace.

Laisser un commentaire